Recréation d'un paysage sonore (gorges du Huecar)

Durée: 1:41

Auteurs: Groupe de 15 étudiants

Provenance,Niveau éducatif : Etudiants de la spécialité Ed. Musicale de la Faculté d'Education de Cuenca, Université de Castilla-La Mancha (Espagne)

Lieu et date: Cuenca, febrero 2010

Professeur:

Antonio Alcázar est professeur titulaire de musique à l'université de Castilla-La Mancha où il exerce son travail d'enseignant consacré à la formation musicale des futurs maîtres. Ses orientations de travail et de recherche se centrent sur le développement de moyens, de matériaux et de stratégies autour de la création sonore, des musiques expérimentales et des outils électroacoustiques.

antonio.alcazar@uclm.es

Point de départ

Le concept de paysage sonore, issu des idées du compositeur canadien M. Schafer, fait allusion de manière générale à la manifestation acoustique de n'importe quel lieu, où que nous nous trouvions. Du point de vue de la pédagogie musicale, l'apport des paysages sonores s'intègre dans les nouvelles propositions qui élargissent le champ du sonore à l'écoute et l'appropriation créative de tout ce qui nous entoure.

Dans ce cas, on a proposé aux étudiants l'écoute attentive d'un paysage sonore : Sonidos naturales en la Hoz del Huécar¹, en commentant ensuite ses différents aspects : de timbres, de rythme, de mélodie, de texture, de construction, ainsi que la sensation qu'il nous transmet (chaleur, fraîcheur, solitude, dynamisme, etc.).

Puis, on leur a demandé de choisir les sources sonores disponibles dans la salle (corps sonores, instruments) dans le but d'improviser une nouvelle pièce qui recrée quelques-uns de ces aspects musicaux contenus dans le paysage sonore écouté.

Avant de réaliser le projet concret, les étudiants ont reçu quelques explications sur les paysages sonores et ont écouté quelques exemples (J. Pallandre, Truax, Westerkamp).

¹ PALMESE, CARLES y ALCÁZAR (2010), Paisajes Sonoros de Cuenca, Cuenca: Servicio de Publicaciones de la UCLM

Paisaje Sonoro "Hoz del Huécar" (Cuenca, España)
Recreación del paisaje sonoro "Hoz del Huécar"

Contexte

Le travail de création présenté est intégré à l'une des disciplines qui constituent le plan d'études en quatre ans de formation des maîtres gradués en éducation primaire, spécialité/option en éducation musicale.

Dans notre faculté, nous attachons une grande importance à la création musicale et pour cela, à côté d'autres matières musicales d'orientation plus traditionnelle, nous essayons de favoriser un aspect créatif dans la ligne des nouvelles tendances pédagogiques et les courants musicaux contemporains. D'autre part, nous considérons qu'il est essentiel que les futurs maîtres aient vécu des expériences de ce type pour qu'ensuite ils puissent en avoir l'initiative dans leur travail avec les enfants. Pendant le cours, nos étudiants réalisent quatre ou cinq travaux de ce genre ; chacun d'eux fait appel à des matériaux sonores différents (la voix, un ensemble de corps sonores de nombre limité, un instrumentarium Baschet) et s'appuie sur différents points de départ (une chanson, un texte, une sensation ou une émotion, une illustration, un paysage sonore).

La production sonore est complétée par la lecture et le commentaire d'articles et de livres -parmi lesquels Delalande (1995), La música es un juego de niños, Buenos Aires, Ricordi- ainsi que l'écoute de diverses œuvres de musique contemporaine.

Commentaires sur le déroulement du travail

L'objectif que nous nous fixons est que le paysage sonore écouté serve d'invitation à réaliser une nouvelle œuvre qui s'approprie et transforme des traits déterminés, des qualités ou des caractéristiques du paysage écouté et les emploient dans un nouveau contexte sonore. Il ne s'agit donc pas d'”imiter” mais d'explorer et de jouer autour d'une idée. Plusieurs improvisations ont été réalisées. Chacune d'elles a été enregistrée et commentée par les étudiants dans le but d'améliorer certains aspects.

La petite pièce présentée, d'une durée de 1:41, est le résultat de la dernière improvisation. Tout le travail a été réalisé en une seule séance de cours, de deux heures.

Commentaires sur l'œuvre

Le paysage sonore original est un enregistrement en pleine nature dans lequel on entend un fond sonore dense constitué d'un son aquatique constant accompagné de chants d'oiseaux multiples et ponctuels. Sur le fond se détache un soliste qui nous surprend avec des dessins mélodiques changeants et renouvelés.

Ceci est la principale idée de construction que les étudiants ont sélectionnée. Pour sa matérialisation, ils ont employé tous les types de matériaux, d'objets et d'instruments de la salle. Le fond a été élaboré avec des froissements de différents types de papier et avec de courtes interventions irrégulières de percussion et de brefs frottements sur des verres et du bois. Sur cette texture de fond apparaissent des motifs mélodiques toujours imprévisibles réalisés à la flûte.

Matériel technique employé

Enregisteur numérique EDIROL R-4; 2 microphones AKG C-1000S