Cours d'écriture acousmatique, à partir des "Variations acousmatiques", par Denis Dufour.

Denis Dufour dans son studio personnel - Paris 2015

Denis Dufour détaille pas à pas les principes d'écriture du thème de ses Variations acousmatiques.

Une belle leçon de musique à consulter pour prolonger ou préparer la lecture du dossier " Ecrire le son ".

Art acousmatique ?

L'art acousmatique est un art sonore. Les œuvres qui en sont issues sont des œuvres de support*. Cela signifie qu'elles sont fixées, définitivement : dans les années quarante sur des disques de cire, puis sur les bandes d'un magnétophone et aujourd'hui sur des mémoires numériques.

Ce support est au musicien acousmatique ce que la pierre est au sculpteur, la toile au peintre, l'épreuve au photographe, la pellicule au cinéaste. Comme le sculpteur son matériau, il taille dans la matière des sons, il construit, il détourne, souvent. Comme le peintre ses couleurs, il juxtapose, il mélange, il transforme, il compose. Comme le photographe, il saisit, il cadre, il éclaire, il surimprime. Comme le cinéaste enfin, il régit le temps, il crée le mouvement, il monte, il oppose, jouant de la répétition et de l'attente, de la continuité et de la rupture, de la fluidité et du heurt.

Comment ? A partir d'un matériau initial : le son, au sens le plus large du terme. A partir de prises de son. Acoustiques, elles peuvent être faites à partir de jeux sur divers corps sonores choisis pour leur aptitude à “sonner”, d'univers habités d'événements caractéristiques, de parcours, de gestes ou de séquences jouées à dessein, voire de sons “figuratifs” ou de jeux sur des instruments traditionnels ou “exotiques”. Synthétiques, elles peuvent être constituées de sons ou de séquences électroniques jouées au synthétiseur, ou numériques, issues d'une programmation logicielle ou de transformations immédiates d'événements sonores.

Et que fait le compositeur de ces prises de son accumulées ? Il les classe, et opère sur elles des choix, une répartition, des coupures, puis de multiples transformations dans un studio équipé de nombreux appareils issus de l'évolution technologique de ces dernières décennies. Montage, inversion, mise en boucle, transposition, échantillonnage, compression, gel, réverbération, écho, délai, filtrage, mixage, accumulation, sont autant d'opérations fondamentales dont le principe s'est imposé depuis près de soixante-dix ans, à travers une déjà longue pratique et une histoire.

Pour peu, donc, qu'il porte en lui un monde sonore suffisamment riche, son savoir faire, sa sensibilité, son intuition, son goût du jeu lui dictent les détails de son travail au fur et à mesure qu'il l'entend : en un constant aller retour du faire à l'entendre, il élabore ainsi progressivement son œuvre, dans une démarche qui tient autant de la volonté, d'un projet préalable de composition (le choix d'une thématique, d'un univers sonore, d'une structure, d'un découpage) que de la sensibilité, rendant possible l'invention d'une écriture par l'exploitation des synchronismes, des accidents, des contrastes, des similitudes, des diffractions, des convergences. Rigueur et liberté, sens de la construction et goût du geste, volonté et disponibilité sont des qualités également nécessaires pour parvenir à une œuvre cohérente, qui, au-delà de la surprise, captive et accroche l'écoute.

Enfin, comme le cinéaste, il projette ensuite son œuvre devant le public à travers un dispositif de projection du son : un orchestre composé de haut-parleurs de différentes “couleurs” et de différentes puissances, disséminés dans l'espace du concert, de la galerie, du musée, du lieu public selon qu'il a choisi de composer pour le concert, l'installation sonore ou tout autre forme d'expression acousmatique. A travers ce qu'on peut appeler une interprétation (des choix d'implantation, une spatialisation, un jeu sur les intensités et les couleurs, des filtrages) il rend son œuvre accessible au public, désormais livré au seul empire de l'écoute.

Télécharger le texte complet de Denis Dufour et Thomas Brando

Sommaire de la vidéo ( 36'34)

Présentation

  • Introduction

  • Présentation du thème des Variations acousmatiques

  • Écoute du thème dans sa globalité

Aspects mélodiques et morphologiques

  • Focus sur l'aspect mélodique et harmonique

  • La basse fondamentale

  • Analyse des parcours et motifs mélodiques

  • L'aspect morphologique : les rebonds Écoute des rebonds

  • Écoute de chaque son séparément

  • Les sons itératifs, les allures

L'orchestration

  • L'enrichissement des sons

  • Décomposition de la première impulsion

  • Articulations et superpositions

  • Analogies dans l'allure

  • Décomposition d'une articulation

  • Coloration

  • Décomposition de la fin du thème

Généalogie

  • Retour sur le premier objet sonore

  • Les éléments constitutifs du thème

  • Les aspects anecdotiques, les analogies

  • Réécoute du thème commenté

  • Conclusion

Choisissez votre support de lecture